04 août 2006

Patrick HUET -poème d'un km, les résultats officiels

Patrick Huet (33) 04-78-03-22-36 mon site : www.e-monsite.fr/contes

Une journée épique
A la place d'un ciel de cristal et du soleil radieux que j'espérais, ce furent de véritables rafales de vent et des trombes d'eau qui ont envahi le Circuit automobile du Laquais ( A Champier dans l'Isère) pour cette prise des mesures très officielle de mon immense poème.
Deux heures de lutte contre le vent et la pluie
Grâce à l'aide des personnes travaillant sur le cicrcuit, j'ai pu dérouler cette énorme bobine de tissu (suport de mon écriture) qui, de 110 kg était passé à 300 sous les chutes de pluie, avec l'aide d'un tracteur.
Si vous souhaitez des photos, vous pouvez les demander à un photographe qui était présent
cabella.balloide.photo.com / 06-82-06-68-36

Deux heures durant, la tête en bas ! Pour la première fois de ma vie, je fus touché par le mal de mer, sans même avoir quitté la terre ferme. Remarquez, tant d'eau cascadait autour de moi, que que je me sentais vraiment comme un marin perdu en pleine tempête. J'avais l'estomac tout retourné, et l'épuisement gaganait tous mes gestes.
De nombreux médias présents
Canal + dès 8 h15, Le Dauphiné libéré, Le Progrès, l'Essor, France Bleue Isère, le Courrier Liberté de l'Isère et la très rénommée Agence France Presse. Merci à eux d'avoir défié la fureur du temps pour assister à ce déroulement.
Une prise des mesures au centimètre !
Maître Usaï de Vienne a, elle aussi, bravé les éléments pour constaté les dimensions atteintes :
994 mètres et 10 centimètres.
Vous me permettrez pour la circonstance, d'arrondir celles-ci au kilomètre et de considérer qu'à une douzaine de pas près, mes pieds d'alexandrins ont atteint le record que jenvisageais, c'est-à-dire un poème d'un kilomètre.
Un extrait du poème

En initiale le dernier mot de la Déclaration des Droits de l'Homme
E t si chaque pays, même les avancés
N e faisait qu'apliquer tous ces droits énoncés
O n aurait des matins moins taris de soleil
N on pâlis au chagrin qui s'acroche à l'éveil.
C e texte de nos droits nous montre la raison
E crivant la saveur d'un nouvel horizon
S ignant pour les humains des parcelles d'espoir.

1 commentaire:

Roberto Lone a dit…

Felicitaciones Patrick!!!
No se Frances, pero se por lo menos que tu poema tiene un kilometro.
"De poetas y locos, todos tenemos un poco"
Espero, que entiendas español.
Saludos!